Que faire après une piqûre de guêpe

Que faire après une piqûre de guêpe

Le rôle des insectes dans la dissémination des pollens est irremplaçable. Mais en été, lorsque leurs nombres sont élevés, il arrive que nous soyons obligées de les côtoyer de plus près. Et ils peuvent vite transformer une belle journée en une catastrophe à cause de leurs piqures. Réactions allergiques, douleurs, rougeurs, démangeaisons, … Le résultat peut être douloureux et persister si on n’adopte pas les bons gestes.

Bien réagir face à la situation

Il est inutile de paniquer, il faut, en premier lieu, identifier l’insecte qui vous a piqué. Attention ! Il ne faut surtout pas le tuer. Et d’ailleurs, n’envisagez jamais de faire seul la destruction de nids de guêpe si vous en retrouvez chez vous. Cela peut s’avérer très dangereuse et il vaut mieux se tourner vers les spécialistes.

Le premier geste à adopter : c’est de retirer délicatement le dard avec l’ongle en prenant soin de ne pas en laisser une miette dans la chair. C’est ce dard qui est à l’origine des douleurs car il porte la glande à venin. Une fois le dard retiré, comme le venin est thermolabile, il peut être neutralisé par la chaleur : sèche-cheveux, briquet, …

Toujours désinfecter la plaie

Pour éviter toute complication, il faudra désinfecter la piqûre. Comme chaque personne réagit différemment, il faudra surveiller de temps en temps si ça n’infecte pas. Il suffira de laver avec l’eau et du savon pour désinfecter. Si nécessaire, vous pouvez appliquer un désinfectant.

Le gonflement pourra être atténué grâce à un glaçon. Ce dernier agira comme un anti-inflammatoire. Dans le cas où vous avez été piqué à la main, n’encombrer pas celui-ci avec des bagues ou bracelets. Si votre douleur persiste même après plusieurs heures, l’aromathérapie peut être une solution efficace. L’huile de lavande aspic ou lavandula latifolia est un antivenin très efficace. 2 à 3 gouttes seulement suffisent dans la journée qu’il faudra appliquer directement sur la zone.

Que faire en cas de complication allergique ?

Une simple piqure anodine peut se compliquer si la personne a des réactions allergiques. L’allergie est d’ailleurs le risque majeur d’une piqûre de guêpe. Particulièrement après plusieurs piqûres, les signes d’allergie seront faciles à détecter. Pour savoir si la personne donne des signes allergiques, il faudra consulter directement la plaie : un gonflement immédiat sera visible avec une rougeur et une douleur généralisée.

Plus la personne sera allergique, plus le gonflement sera considérable. Dans ce cas-là, un médicament devra être pris. Vous pouvez toujours demander à votre pharmacien de vous conseiller un antihistaminique sans ordonnance. Les corticoïdes doivent être proposés uniquement après avis médical. En cas de gêne respiratoire ou choc anaphylactique, des gonflements sur le visage avec sensation de brulure aux lèvres et aux yeux, il est indispensable d’aller à l’hôpital immédiatement ! Ce phénomène, appelé également œdème de Quincke est mortel !

À propos de l’auteur

cis administrator

Prévues par la loi « Handicap » du 11 février 2005, les maisons départementales du handicap (MDPH) doivent offrir « aux personnes handicapées un accès unifié à l’information et à l’orientation, destiné à faciliter leurs démarches et la concrétisation de leurs droits ». (Site non officiel de la MDPH)