Le surfaçage radiculaire

Le surfaçage radiculaire

La santé bucco-dentaire passe aussi par la santé des gencives. Le surfaçage radiculaire fait partie des soins dentaires utilisés pour traiter la parodontite. Ce traitement sert donc à traiter les maux des gencives qui sont particulièrement désagréables. Ces maux peuvent apparaitre sous diverses formes : saignements, gingivite ou encore d’autres maladies gingivales. Il y a toutes sortes de traitement qui permettent de nettoyer le parodonte tout en soignant les gencives de manière efficace.

Qu’est ce qu’on entend par surfaçage radiculaire ?

odentiste.com clinique dentaire à Saint-Jérôme,

Selon cette clinique dentaire à Saint-Jérôme, le surfaçage radiculaire est également connu sous le nom de surfaçage dentaire. C’est une technique de curetage qui permet d’entretenir de manière propre le parodonte. Ce dernier est constitué par l’ensemble des tissus qui servent de soutien à la dent. Il s’agit notamment de la gencive, de l’os alvéolaire, du cément qui couvre la racine des dents et du ligament alvéolo-dentaire qui fixe la dent à l’os alvéolaire. Le surfaçage n’est pas comme le détartrage qui n’élimine que le tartre localisé au-dessus de la gencive. Le surfaçage est effectué par un chirurgien-dentiste ou un parodontologue.

Le déroulement d’une séance de surfaçage

Le surfaçage radiculaire est un traitement qui n’est pas chirurgical. Ce traitement consiste à enlever les dépôts et bactéries des poches parodontales. Pour ce faire, le praticien utilise des curettes ou un appareil à ultrasons. Les curettes parodontales sont des dispositifs destinés au nettoyage du tartre et des dépôts alimentaires.

Les appareils à ultrasons ont la forme d’embouts métalliques. Ces appareils vibrent à haute fréquence, ce qui permet de décoller le tartre. Le plus grand avantage du curetage radiculaire est le fait qu’il est complètement indolore. Pour le pratiquer, le chirurgien-dentiste procède à une anesthésie locale. Pour un résultat satisfaisant, il est recommandé de réaliser 2 séances. Chaque séance dure généralement une heure et demi à deux heures au cours de laquelle le dentiste traite une demie arcade ou un sextant. Après un curetage, des antibiotiques sont prescrits et les séances sont rapprochées. De cette manière, le risque de ré-infection est limité.

Pourquoi faut-il pratiquer le surfaçage dentaire ?

Dans la majorité des cas, le surfaçage est pratiqué en complément du détartrage et consiste à traiter une maladie parodontale. Dans le cas d’une parodontite, des poches parodontales peuvent apparaitre entre la dent et la gencive. Dans ces poches vont alors se déposer du tartre et de nombreuses bactéries. C’est grâce au surfaçage que ces poches peuvent être nettoyées et être assainies. Ainsi, la gencive se fixera mieux contre la dent. A la suite de plusieurs curetages, les poches parodontales vont finir par se fermer et disparaitre. Néanmoins, dans le cas d’une parodontite très sévère accompagnée d’altération des tissus en profondeur, le surfaçage s’avère être insuffisant. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à une opération chirurgicale pour traiter efficacement la maladie.

À propos de l’auteur

cis administrator

Prévues par la loi « Handicap » du 11 février 2005, les maisons départementales du handicap (MDPH) doivent offrir « aux personnes handicapées un accès unifié à l’information et à l’orientation, destiné à faciliter leurs démarches et la concrétisation de leurs droits ». (Site non officiel de la MDPH)